De ce côte-ci de la mer

Gianmaria Testa

Préface d’Erri De Luca

Erri De Luca dit de lui qu’il chante même quand il parle. Clin d’œil amical entre compères. À lire De ce côté-ci de la mer, texte écrit à l’approche de la mort, on sait désormais que Gianmaria Testa chante aussi quand il écrit. Alors qu’il se sait condamné et sans jamais y faire allusion, le chef de gare et auteur-compositeur-interprète ose le récit, une prose légère qui, comme la chanson, court de lèvres en lèvres et se fredonne au-delà des frontières. Gianmaria Testa se raconte au travers des autres, donne en partage des rencontres, paroles ou regards échangés, sonde quelques souvenirs d’enfance, le père, la mère, l’attachement à la terre et au labeur, ses racines.
Mais l’homme du Piémont embrasse avant tout la Méditerranée, cette mer où depuis trop longtemps dérive et se meurt notre humanité. Le voici en compagnie d’hommes, de femmes, « oiseaux migrateurs » d’un genre très contemporain, contraints à l’exil, l’abandon, la mort. Pour eux, le chanteur réinvente des moments de dignité. Gianmaria Testa puise ses forces dans le sourire d’une femme, dans la lumière pétillante des yeux d’un gamin, et dans la radicalité d’une lecture. Il mate la mélancolie et cherche sans cesse sous le chaos du monde, la douceur et la beauté. L’amitié, il la vit pleinement, il recompose la loyauté et donne des ailes à la solidarité. Il fait de l’écriture une mélodie, et du silence, une réconciliation. Gianmaria Testa, voix grave enroulée de tendresse, chante l’espoir et nous invite à l’imaginer avec lui : « J’ai foi en l’humanité » écrit-il dans son dernier texte. Quatre mots tout bêtes, tout simples, qui, dans notre collection, claquent comme une bannière.
Danièle Valin, traductrice en français d’Erri De Luca et de la totalité des chansons de Gianmaria Testa poursuit ici son œuvre de passeuse avec une délicatesse où respire la fraternité.

Fils de paysans du Piémont, Gianmaria Testa est né en 1958. Chef de gare à Cuneo, il compose la nuit des chansons. Très vite, il est accueilli en France, est invité dans des festivals, des salles prestigieuses (New Morning, Olympia, etc) avant de connaître le succès en Italie. Les tournées à l’étranger s’enchaînent (Allemagne, États-Unis, Canada…). Lors de ses concerts, entre deux chansons, l’auteur-compositeur-interprète prend plaisir à raconter une petite histoire ou lit sans avoir rencontré l’auteur un texte d’Erri De Luca. Les deux font enfin connaissance, édifient une solide amitié et créent le « non spectacle » Quichotte et les Invincibles, une déclaration de résistance. Partagé entre ses deux professions, Gianmaria Testa décide à la cinquantaine de quitter les chemins de fer italiens. Il est mort en 2016, d’une tumeur au cerveau fulgurante.

Discographie :
Chisciotte e gli invincibili (Quichotte et les Invincibles), écrit par Erri De Luca, spectacle musical mis en scène par Gabriele Mirabassi, avec Erri De Luca, DVD Gallimard.

ISBN : 9782373851694
Collection : Ce que la vie signifie pour moi
Domaine : Italie
Période : XXIe siècle
Pages : 128
Parution : 7 mars 2019


Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.