Thomas Colognac, L’Hebdo des socialistes

Thomas Colognac, L’Hebdo des socialistes

De Jack London, la postérité a surtout retenu Croc-Blanc ou L’Appel de la forêt. L’aventurier était pourtant plus qu’un romancier, il était engagé dans les combats de son époque et portait haut les couleurs d’un socialisme révolutionnaire. […] Dans Ce que la vie signifie pour moi, l’enfant pauvre de San Francisco, qui a découvert le salut grâce à la bibliothèque publique d’Oakland, livre sous forme autobiographique ce qui a conduit « l’enfant de la classe ouvrière » à escalader « l’édifice colossal de la société ». Mais après avoir connu « l’étage du salon », il découvre qu’aux plus hautes marches, ceux qui ne « tiraient pas leur vitalité de la pourriture, leur vivacité d’une vie malpropre, ressemblaient à des morts non enterrés ».

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.