Sophie Pujas, Le Point

Sophie Pujas, Le Point

Épopée truculente. Au Sonneur, que dirige Valérie Millet, on fait la part belle à l’écriture. Héros de ce « Requiem », Moïse Chant-d’Amour est un hâbleur loqueteux aux faux airs de John Wayne. Obsédé par Wagner, il décide de créer un parc d’attractions consacré à son idole dans un entrepôt de banlieue. Quitte à devoir occuper les lieux aux côtés d’une petite bande disparate. Le lieu devient leur cour des Miracles, où les coups du sort s’enchaînent à vive allure… Le récit s’éclaire d’une tendresse affichée pour les paumés, les doux illuminés et autres branques. L’humanité, l’auteur l’aime extravagante et théâtrale. Un coup d’essai farfelu et farceur, qui cultive l’excès avec gourmandise.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.