Marie Masson, Les Lettres françaises

Marie Masson, Les Lettres françaises

La Petite Collection des Éditions du Sonneur publie Du péril de l’ignorance, le discours que prononça Victor Hugo le 10 novembre 1848 devant l’Assemblée constituante de l’éphémère IIe République, connu sous le titre Question des encouragements aux lettres et aux arts.
Hugo s’oppose à « toutes les réductions qui amoindriraient l’éclat utile des lettres, des arts et des sciences », démontre les effets désastreux qu’aurait une économie dérisoire du budget de l’État sur toutes les institutions de l’art et de la culture, réclame au contraire la multiplication des lieux où l’on fait « pénétrer de toutes parts la lumière dans l’esprit du peuple ; car c’est par les ténèbres qu’on le perd ». Pas une ride dans son indignation, sa combativité, pas un mot qui ne résonne exactement dans la réalité d’aujourd’hui. Du grand Hugo, un petit livre très utile.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.