Les parfums du voyage

Ouest-France • Matthieu Marin

Conférence. Ce beau petit livre illustré reproduit une conférence du grand écrivain-voyageur Rudyard Kipling. Il y décrit ces odeurs par lesquelles on s’acclimatait jadis à un pays. « Il y a un petit motif en cinq notes (cheval-cuir de vieille selle-café-bacon frit-tabac) qui peut accompagner un voyageur dans sa longue descente depuis les hautes plaines sèches des Selkirk. » Ça fleure bon l’exotisme ! Mais il prédit aussi la fin de cette lenteur poétique : « Une génération s’élèvera […] sans qu’aucun de ses sens ne soit préparé à la saveur du pays vers lequel elle fond, pourtant l’esprit du lieu. » Tout en espérant que, sous d’autres formes, cette soif de découverte perdure : « Les hommes du présent se sont lancés dans l’exploration du Nouveau monde avec la même passion pieusement insouciante que celle qui conduisit leurs prédécesseurs à accomplir la découverte de l’ancien. »

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.