Gilles Costaz, Les Échos

Gilles Costaz, Les Échos
Jean-Marie Dallet pourrait reprendre à son compte le titre fameux de Lévi-Strauss, Tristes tropiques. […] Le livre paraît écrit au rythme de rires cachés, comme si l’auteur s’amusait de l’horreur de chaque personnage et de chaque situation mais préférait dissimuler son amusement sous la pulpe du récit et laisser le lecteur naviguer dans un inhabituel éden inversé. Chaque portrait est gravé au burin puis emporté dans la fougue du conte, porté par des images et des sensations peu nombreuses mais violentes. «  Plus loin que le tropique » dit le titre. L’on est plutôt, avec un plaisir fort, dans l’au-delà, l’envers du miroir de l’image tropicale.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.