François Cérésa, Service littéraire

François Cérésa, Service littéraire

Lisez-le et vous verrez, Renard était génial, goupil et teigneux aux entournures, méchant comme un cent de clous, encore pire que Léautaud.
[…] Ce petit livre édité par la judicieuse Valérie Millet, soulignant qu’il « ne suffit pas d’être heureux, mais qu’il faut encore que les autres ne le soient pas », nous fait comprendre que la mauvaise foi, en littérature, c’est parfois plus bonnet blanc que blanc bonnet. Vous pigez ? Non ? Tant pis. Un peu d’art, que diable ! Renard l’a écrit : « Lamartine rêve cinq minutes et écrit une heure. L’art, c’est le contraire. » Vous pigez à présent ?

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.