François Cérésa, Service littéraire

François Cérésa, Service littéraire

Le peintre Gauguin adorait sa fille. Lors de son premier séjour à Tahiti, il commence la rédaction de ce petit livre poétique, politique et pathétique. Pathétique, car sa fille ne le lira jamais. Elle meurt d’une pneumonie à dix-neuf ans. Magnifique petit ouvrage.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.