Des pages et des îles

Des pages et des îles

Un régal : un petit texte philosophique combiné à un récit d’aventure.
La paresse : vice ou vertu ?
 Joseph Kessel, au travers de ses voyages aux États-Unis, en Russie et en Chine nous décrit sa vision de la paresse. Avec dérision parfois et beaucoup d’humour, la paresse est encensée par l’auteur : ainsi, pourquoi travailler quand on a suffisamment ? Sa description des américains m’a amusée : il nous dit que les américains ne connaissent pas la paresse, ils sont trop énergiques. C’est si vrai …
 Après ces moments endiablés entre New York et San Francisco, l’auteur retrouve la quiétude à Hawaï grâce à un guitariste sur une plage : une belle description de la volupté de la musique, la douceur du soleil et des vagues. Une belle vie oisive au bord de l’océan : l’hymne de la paresse nous dit Kessel. Il faut du talent pour être paresseux.
 La paresse peut nous rendre heureux : « goûter dans le repos du corps l’essentielle des joies ». Un texte paru en 1929 dans un recueil intitulé « Sept pêchés capitaux ».
Un plaidoyer pour la paresse à déguster, à lire et à relire.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.