François Cérésa, Le Figaro littéraire

François Cérésa, Le Figaro littéraire
Au plus loin du tropique est un tableau de Gauguin à l’ombre de Tahiti Jim et de Dieudonné Soleil.
Entre Cancer et Capricorne, le « millerien » Dallet se prend pour le baron des Marquises. […] Quoi qu’on en dise, il y a parfois un côté Coconuts chez Dallet, genre marxiste version Harpo. Nous sommes à Parataito, paradis en maori, dans le domaine de Pouta, entre gardénias et hibiscus, dans un boxon nettement plus avenant que ceux de Panama et de Colombie. Le gouverneur Pompador, qui n’est pas marquis, et le Chinois Ah You, qui donne envie de chanter Only You, évoquent le bénitier des dames. On se signe et on songe aux Marquises de Brel. Tout s’immobilise ?… Eh bien, non, car c’est écrit par force dix avec des lubricités de matelot, des silences de la mer, des ivresses de vieux crabes et de jeunes morues.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.