Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise

Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise

Si les nostalgiques du cinéma burlesque veulent se payer du bon temps, alors nous les invitons à lire Dompter la bicyclette et autres déboires de Mark Twain. Traduit et préfacé par Emmanuel Malherbet, ce petit livre est un régal offert à ses lecteurs par le père de Tom Sawyer, qui avoue son impuissance à réduire à l’obéissance ce farouche « cheval de nickel ». Le conseil donné à la fin du récit résume son cauchemar d’équilibriste : « Procurez-vous une bicyclette. Vous ne le regretterez pas, si vous survivez. » Encore plus hilarant, son « dressage » de la machine à écrire (il fut le premier romancier à l’utiliser) — cette bête aussi capricieuse qu’une mégère non apprivoisée. Il la cèdera d’ailleurs à un autre écrivain, plutôt méfiant à l’égard des innovations. Et Twain de conclure, une fois de plus, avec humour : « Il l’a emporté chez lui : mon moral a alors commencé à se rétablir, mais lui n’a jamais recouvré le sien. »

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications et des manifestations auxquelles nous participons.

Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire ici

.