Le Livre
Le Gouffre, de Frank Norris

Le Gouffre
Frank Norris

Traduit de l'anglais (États-Unis) par M.-B. de Gramont,
traduction révisée par l'éditeur
22,50 € • Format : 140 x 220 mm • 384 pages • ISBN : 978-2-916136-51-6

Au tournant du vingtième siècle, Chicago est la plaque tournante du commerce mondial, la première place d’échanges des matières premières et notamment des céréales, gigantesque marché où se fait et se défait la prospérité des hommes et des nations. Avec Le Gouffre, roman ambitieux, Frank Norris (1870-1902), chantre du réalisme littéraire américain, nous entraîne dans l’une des premières spéculations boursières modernes, qui bouleversa les structures économiques de l’époque.
Curtis Jadwin est un financier réputé, l’un des plus riches de Chicago, reconnu pour sa générosité et sa grande prudence dans la gestion de ses affaires. Il s’éprend d’une jeune fille de bonne famille, tout juste arrivée en ville, qu’il épouse après une cour assidue. Aspirant à profiter en paix de sa fortune, il saisit pourtant l’occasion d’une dernière spéculation, d’un dernier « coup » sur le marché du blé. Fatale décision, terrible engrenage qui l’oblige à une poursuite sans fin du profit, fragilisant sa fortune et son mariage.
À l’égal de La Jungle d’Upton Sinclair, Le Gouffre est une cruelle plongée dans le Chicago de 1900 et l’une des premières dénonciations des dangers d’un monde financier où le jeu et l’appât du gain priment sur la raison et la pondération, faisant naître de douloureuses résonances avec l’état de notre monde en ce début de vingt et unième siècle.

L’auteur

Frank Norris (1870-1902), influencé par l’œuvre d’Émile Zola qu’il découvre lors de son séjour à Paris, est l’un des premiers écrivains naturalistes américains. Dans sa trilogie composée de Octopus (1901), Le Gouffre (1903) et Wolf (resté inachevé), l’écrivain dénonce la brutalité de l’économie sur les hommes.

→ En savoir plus sur Frank Norris