Le Livre
Kyliancouv

Bon qu'à ça
Jirí Kylián

Collection Ce que la vie signifie pour moi
8,50 € • format : 125 x 170 mm • 56 pages • ISBN : 978-2-37385-037-6
Texte établi et traduit par Marie-Noël Rio

Samuel Beckett, il y a longtemps, répondit à la question « Pourquoi écrivez-vous ? » par un sobre « Bon qu’à ça ». C’est ce que Jiří Kylián estime être, bon qu’à ça. Lui qui devint chorégraphe parce qu’il avait compris qu’il ne serait jamais aussi bon danseur que Rudolf Noureev et que le corps des autres exprimerait mieux que le sien ce qu’il avait besoin de dire. Dans Bon qu’à ça, il raconte, simplement, ce qui le fait vivre : la danse, qui forme un tout avec la vie. Il décrit son univers hanté par le temps et la disparition. Il évoque ses sources d’inspiration – parmi lesquelles sa compagne et les aborigènes. Il explique comment l’image prend de plus en plus de place dans son œuvre – serait-elle une chance de ne pas mourir ? Récit d’un itinéraire marqué par la transcendance du corps et par le mouvement.

L’auteur

Jiří Kylián est né à Prague en 1947, d’un père banquier et d’une mère danseuse. Il achève sa formation de danseur à Londres, où John Cranko l’engage au sein du Ballet de Stuttgart, qu’il rejoint en 1968 alors que le Printemps de Prague est écrasé dans le sang. À Stuttgart, il signe ses premières chorégraphies et rencontre Sabine Kupferberg, sa muse et sa compagne. En 1975, il est nommé directeur artistique du Nederlands Dans Theater, auquel il donnera rapidement une réputation internationale. Il y construit un théâtre avec Rem Koolhaas pour abriter les trois compagnies du NDT : danseurs au sommet, jeunes en formation, danseurs âgés. C’est avec cette dernière, le NDT III, qu’il mène ses expériences les plus audacieuses. Il a signé plus de cent chorégraphies à ce jour, jouées dans le monde entier. Il n’aime pas beaucoup voyager, et il vit à La Haye.

 

Existe en version numérique.